La chute d’eau de Dettifoss et le volcan Snaefell

Dettifoss

 

Detiffoss

Detiffoss est  se trouve dnas la moitier nord ouest  de l’Islande, dans le canyon de la Jökulsá

Ce canyon est constitué d’une succession de plusieurs chutes dont Selfoss et Hafragilsfoss.

Il est isolé dans un immense plateau basaltique où l’on a l’impression de se trouver sur la lune

Accessible facilement par une route carrossable au sud de la chute, mais  qui selon moi n’offre pas la plus belle vue, car vous vous retrouvez du même versant que la chute

J’ai découvert ce site en empruntant la piste nord de plus de 15 kms. C’était en juin et j’étais le premier touriste à y venir car je me suis retrouvé à suivre le caterpillar qui refesait la piste

Le panorama est superbe et l’on peu suivre la rivière pour voir les autres chutes.

Dettifoss est située à 308 m d’altitude, elle se précipite du haut d’une falaise constituée d’orgues basaltiques récentes (ère Quaternaire). Elle est considéré comme la chute d’eau la plus puissante d’Europe avec un débit compris entre 200 et 500 m3/s pour une hauteur de 44 mètres

Dans son cours, 500 000 tonnes de débris sont charriés par an, la puissance de son cours est du à une partie des eaux de fonte de l’immense glacier Vatnajokull

 

Le volcan Snæfellsjökull

Ce volcan a été rendu célèbre par le roman « voyage au centre de la terre » de Jules Vernes, le Snæfellsjökull était le point de départ du voyage, il représentait la porte d’entrée vers le centre de la terre.

Le Snæfellsjökull se situe tout au bout de la péninsule de Snaefellsnes à l’ouest de l’Islande, c’est un stratovolcan (forme conique) culminant à 1446 mètres, sa dernière éruption a eu lieu il y a plus de 1700 ans.

Cette montagne ne ressemble à aucune autre, les anciennes coulées de lave couvrant ses flancs le font ressembler à un immense gateau à la crème saupoudré de sucre glace

Le volcan est recouvert d’un glacier, duquel dépasse une cheminée qui est un vestige de l’ancienne caldéras du volcan

Je me demandais comment y monter, les pentes sont impratiquables du fait de la pente et des couloirs de lave, en fait une piste en fait le tour plus à l’est et nous rapproche de la base du volcan, ensuite il faut grimper sur le glacier

j’avais les raquettes et je suis monté au sommet au pied de la cheminée, d’où l’on a une vue à 360 sur toute la côte 1000 mètres plus bas, on peu se rendre compte des coulées de lave qui ont agrandi cette côte en gagnant du terrain sur la mer