Le Haut Aragon


La plus spectaculaire des endémiques aragonaises est sans nul doute le genêt horrible (Erizón) ou coussin de belle-mère…
Au printemps et en début d’été, ses coussinets, jaune incandescent, ensoleillent les sierras.
C’est un redoutable ennemi du randonneur par son aptitude à coloniser les terres incultes. Les sentiers inutilisés sont effacés de la carte en un temps record


Le Sobrarbe

Province située au nord du haut aragon, près de la frontière française, la ville la plus touristique : Ainsa, est un point stratégique pour visiter la région

C’est l’ancienne capitale du Royaume de Sobrarbe, uni au Royaume d’Aragon au XIe siècle, la vielle ville constitue un chef d’oeuvre d’urbanisme médiéval d’une si grande valeur qu’elle a été déclarée Monument Historique et Artistique en 1965.

Les falaises de la Montanesa dominent le paysage, il existe dans la région une multitude de montagnes, de villages cachés…il faudrait plus d’une vie pour tout connaître!

Le Sobrarbe offre une diversité de sites prestigieux comme le parc national d’Ordesa et du Mont-Perdu, mais également le parc naturel de Posets-Maladeta et le parc naturel de la Sierra et des gorges de Guara plus au sud
Des vestiges d’occupation humaine remontant à la période paléolithique, entre 80 000 et 30 000 av. J.-C., ont été découverts dans le haut-Aragon, sur des territoires voisins du Sobrarbe, comme sur le site de Castelló de Plá, sur la commune de Benabarre

Je vous invite à découvrir les montagnes environnantes que je connais bien pour les parcourir depuis plus de 20 ans : le massif de la Cotiella et le massif de Mont Perdu, la Peña Montañesa, le Poset..