Le Cotiella, une montagne sauvage

« Mais au port de Sahun, ce qui m’enchanta surtout ce fut l’apparition subite du géant décharné que j’avais si souvent contemplé de loin, ou dans mes rêves. […] Quel singulier objet! […] Brulé partout, il ressemblait à une montagne de cendres. La neige elle-même qui sillonnait ses vallons désolés augmentait sa tristesse […]. Je n’ai jamais rien vu de plus lugubre et de plus nu : et cependant, l’ensemble de cette espéce de monstre était empreint d’une majesté bizarre ».
Henry Russell
Souvenirs d’un montagnard

Une forteresse imprenable

Le Cotiella est un massif calcaire bordé de hautes parois

Près du village de Lafortunada, un canyon remonte vers un plateau désertique sous le sommet

Le dénivelé est alors de plus de 2200 mètres sur une distance de 10 kms à vol d’oiseau…

Forêts humides au fond des canyons, pente des versants sud couvertes par le genêt-hérisson bien connu des randonneurs…..Il peut couvrir de grandes surfaces et former un couvert dense où il est difficile de poser le pied sans éviter les aiguilles de 10 centimètres…Cette espèce endémique aux Pyrénées espagnoles pousse sous forme de coussins. Au printemps,ce genêt couvre les pentes de jaune citron

Il existe peu de sentier, c’est un terrain d’aventure et d’exploration, les hauts plateaux désertiques nous rappel le Maroc…

Malgré son aridité apparente du à la roche calcaire qui absorbe l’eau de pluie , on y trouve l’un des plus beaux lacs des Pyrénées: l’Ibon de Plan

Si vous voulez découvrir ce massif peu accessible pour les non-initiés, je vous propose un séjour ici






Recent Portfolios





This function has been disabled for naturenlumiere.com.